La pépinière de start up facebook décolle

Ce mardi 17 janvier au matin, la Station F, mieux connue sous son nom parisien, la Halle Freyssinet, accueillait Sheryl Sandberg, Xavier Niel et Anne Hidalgo. Tous réunis autour du lancement du Startup Garage de Facebook.

Sheryl Sandberg, la désormais célèbre numéro deux de Facebook était ce mardi matin aux côtés de Xavier Niel et Anne Hidalgo pour poser les premières pierres du Startup Garage de Facebook dans le XIIIe arrondissement.

Dans une Halle Freyssinet qui commencent à se dresser au milieu des travaux nécessaires à sa réhabilitation, la femme forte de Facebook était venue annoncée l’ouverture de 80 bureaux dédiés aux investissements du réseau social au sein du « plus grand campus de startups du monde ».

Mme Sandberg et les entrepreneurs de son Garage

À Paris, Facebook, par la voix de Mme Sandberg a tenu à rappeler que pour sa société,  participer à l’aventure française de la Station F était naturel, et permettra au réseau à la fois d’apprendre de l’écosystème français et de partager avec cet écosystème les méthodes de la Silicon Valley. De son côté, Xavier Niel a souligné que Facebook n’était qu’une parmi de nombreuses sociétés qui ont choisi de rejoindre son ambitieux investissement à la Halle Freyssinet. Le fondateur de Free a également ajouté, que Facebook avait été un des premiers à vouloir ce joindre à l’aventure.

En avril de cette année, Facebook ouvrira donc ses 80 bureaux du côté d’Austerlitz. La firme installera ensuite tous les six mois entre 10 et 15 startups qu’elle souhaite aider et financer. Appelé Facebook Garage, cet incubateur reprendra les méthodes des pépinières créées par le réseau social autour du monde. Facebook participera également aux workshops qui seront menés dans la Station F pour donner des conseils et repérer des jeunes pousses.

TechCrunch

Sheryl Sandberg a déjà pu mentionner des participants à la première session de l’incubateur, parmi lesquels on trouve Chekk, ou encore l’excellent Mapstr. La numéro deux de Facebook s’est aussi adressée à un autre domaine dans lequel la firme souhaite investir en France : celui des politiques publiques et du droit. Mme Sandberg a donc révélé que le prochain laboratoire du réseau social serait dans la rue Saint Guillaume. En effet, l’École 42, SupInternet et Sciences Po ont décidé de travailler avec la société américaine pour créer le premier policy lab français.

LA VILLE DE PARIS EST DEVENUE LE PRINCIPAL CONCURRENT DE LONDRES LORSQUE L’ON PARLE D’INVESTIR DANS LES STARTUPS

La Maire de Paris a quant à elle souligné que la visite de Mme Sandberg était pour Paris une nouvelle preuve de son attractivité. Pourtant, la capitale française ne reçoit pas de Facebook la même attention que Londres, ville dans laquelle l’entreprise va créer 500 emplois et un nouveau siège. Anne Hidalgo en profite par ailleurs pour pointer cette rivalité entre Londres et Paris : « La ville de Paris est devenue le principal concurrent de Londres lorsque l’on parle d’investir dans les startups.  »

Si le Brexit n’a pas encore rebattu les cartes des deux grands écosystèmes européens, les infrastructures et les investissements d’aujourd’hui feront peut être les perles de demain. Ainsi Facebook prend peu de risque en ajoutant à son siège français, dans le Silicon Sentier, et son laboratoire dédié à l’IA également parisien.

Source : numerama

Laisser un commentaire

serial rss